Depuis que je m’intéresse au vitrail, j’ai pris un malin plaisir à chercher des lectures à vocations professionnelles.

J’aime partager les titres que j’ai aimé ou qui ont beaucoup nourri mes réflexions, je vous en propose quelques uns.

La collection Création et architecture, édition Ereme

On trouve encore quelques titres de cette collection sur Internet mais je ne l’ai jamais croisée en librairie.

C’est une petite collection très intéressante qui fait le point sur une oeuvre contemporaine dans une architecture. C’est notamment le cas pour des vitraux d’artistes.

J’ai réussi à mettre la main sur 4 titres :

Nemours, au prieuré de Salagon

On y apprends comment furent composés les sobres vitraux monochromes d’un rouge sélénium, couleur pur, presque irréelle ; à l’opposée des couleurs de la nature, toujours composées de plusieurs teintes.

Les poèmes de Nemours situés en fin d’ouvrage, font découvrir sa relation à la lumière. Il y en à un que j’ai particulièrement aimé et que je vous copie ci-dessous :

“ Lumière contraste de couleur

Arriver par l’irradiation au noyau

Le point couleur    l’accord

Les passages et les ruptures sont mélodies »

Benzaken, à Varennes-Jarcy

L’ouvrage présente les vitraux ornés de tulipes colorées, les choix théologiques liés à cette plante mais également les contraintes techniques de la réalisation des maquettes de l’artiste.

Toute la fin de l’ouvrage est consacrée à la phase de réalisation par les ateliers Duchemin, illustrés par les superbes maquettes de Benzaken, qui sont des dessins au fusain. On y apprends que les choix de la gravure à l’acide et l’emploi du jaune d’argent ont permis la diminution du réseau de plomb afin de respecter les maquettes de l’artiste.

“Ainsi ont pu être exprimés sur un même élément, le blanc, le jaune, le bleu, le vert, sans qu’il soit besoin de découpe”

Manessier, au Saint-Sépulcre d’Abbeville

L’analyse des vitraux abstrait de Manessier est accompagnée d’une description de la composition globale de la position des vitraux dans les lieux. L’ensemble formant une composition narrative, il est important d’en comprendre l’ensemble.

On y trouve également des esquisses et des notes de l’artiste, ce qui permet de mesurer la complexité des compositions !

“Alfred Manessier a toujours considéré ses maquettes de vitraux , travaux de peinture préparatoires à leurs réalisations, comme des oeuvres à part entière”

Rabinowitch, à Digne les Bains

Dans cet ouvrage, on découvre que Rabinowitch a conçu les vitraux de Dignes les Bains mais également le mobilier et les décors du lieu. C’est un ensemble complexe et savant que l’on parcours à la lecture de ce texte.

On y apprends toute la complexité de la réalisation de ces vitraux qui ne comportent aucun réseau de plomb.

“David Rabinowitch a ainsi su éviter le piège tendu à tout artiste intervenant aujourd’hui dans un bâtiment ancien et chargé d’histoire : celui de surajouter un décor, de concevoir une ‘installation’ contemporaine pour employer la terminologie artistique.”