Interview pour le Patrimoine Aurhalpin / Courrier du patrimoine

Il y a quelques temps, j’ai répondu à des questions pour le courrier du patrimoine.

Je suis contente de partager ici le contenu de l’interview !

1 – Quel est votre parcours, votre formation ?
Après une formation classique en dessin et modelage aux Ateliers des Beaux-Arts de la Ville de Paris, j’ai choisi de suivre une formation de vitrail en deux ans afin de préparer mon CAP Vitrail. Ainsi, j’ai appris la partie technique mais il manquait une part essentielle du métier : la peinture sur verre.
J’ai choisi ce métier car il m’évoquait la peinture, la couleur, la ligne. En somme, un art aux immenses possibilités plastiques. Alors je me suis formée aux différentes techniques de la peinture sur verre et cette pratique est aujourd’hui une composante clé de mon travail.

2 – En quoi consiste votre métier : restauration et création ?
Les deux vont de pair !
Le vitrail est un art de commande, en fonction des périodes, je suis sollicité pour de la création ou de la restauration. Depuis mon installation, j’ai majoritairement réalisé des commandes de création et j’en suis ravie mais je reste attentives à la restauration. Mon adhésion à l’association Patrimoine Aurhalpin en est un bon exemple!
Les deux facettes de ce métier sont complémentaires : la confrontation avec le travail d’un autre atelier nous oblige à nous glisser dans sa peau, qu’il faut comprendre et respecter. J’aime l’idée, que l’on ne verra pas ma trace. Tout cela vient inévitablement nourrir la création.

3 –Votre volonté de transmettre aux jeunes générations ?
Pour le moment, il est trop tôt pour envisager la transmission, je préfère parler d’échanges.

Il est important pour moi de partager mon plaisir de créer alors toutes les semaines je pousse quelques meubles afin d’accueillir des jeunes autour des arts plastiques.

Les pratiques artistiques m’accompagnent depuis toujours et je suis heureuse de les partager avec eux.
Je suis aussi très attachée aux collaborations artistique et met tout en oeuvre pour participer à des projets autour du vitrail : j’ai par exemple travaillé avec deux étudiantes en design (DSAA La Martinière) pour leur projet de fin d’étude, ou bien avec une sérigraphe et en ce moment avec une céramiste…

Finalement, il n’est pas encore question de transmettre mes connaissances en vitrail mais plutôt de les partager et puis un jour cela changera !